Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Coup de foudre
Auteur : Melrika Roffray
Date de publication : 08/03/2010
isbn : 978-2-9534938-N-2.009

Venez vivre ce témoignage d’un coup de foudre raconté par Melrika de manière tendre et humoristique.

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Ah ! Melrika ! C’est la douceur, la tendresse, l’émotivité exacerbée. Ses nouvelles sont un régal entre légendes inventées, contes médiévaux, histoires mélancoliques. Un mot peut éveiller en elle tout un univers qu’elle pose sur le papier avec beaucoup d’émotion. Ce fut le cas pour la nouvelle « la tristesse d’Henri », née du mot LIT. Son imagination lui inspire souvent des œuvres presque magiques, inspirées de croyances et de superstitions populaires.

Vous n’hésiterez pas à la suivre sur les traces de cette louve si humaine, ou dans ses poèmes d’une infinie tendresse.

 

 

J’ai eu l’occasion d’assister à un phénomène très particulier, dont tout le monde parle, ou rêve, que chacun espère vivre sans oser trop y croire : un coup de foudre.
 
Le patron de l’agence de pub, dans laquelle je travaillais, organisait un cocktail plus ou moins mondain, dans son appartement de l’ouest parisien, avec terrasse s’il vous plaît. C’était un de ces cocktails professionnels où l’on s’ennuie ferme, généralement, à écouter les considérations pseudo-psycho-people de nos contemporains se croyant drolatiques en bavant sur tout et tout le monde, surtout les “amis“. Aussi avais-je entraîné ma meilleure amie, Maëlle, presque une sœur pour moi, à m’y accompagner, histoire de la sortir de son isolement, après un accident qui l’avait immobilisée pendant plusieurs semaines.
 
Je prêtais une oreille distraite à un vieux beau appliqué à me vanter les mérites de sa dernière campagne de pub sur les crèmes épilatoires. Mon amie, quant à elle, observait l’assemblée qui se pressait en tout sens. Je la vis s’approcher du buffet où s’agglutinaient tous les pique- assiettes de la profession et jouer des coudes, avec un grand sourire, pour se frayer un chemin jusqu’aux jus de fruits. Etant parvenue à se saisir d’un verre, elle amorçait un savant demi- tour lorsque son visage buta sur le torse d’un homme d’une belle prestance.

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :