Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






La chose
Auteur : Cary Devilseyes
Date de publication : 12/12/2008
isbn : 978-2-9534938-N-2.006

Cary nous fait vivre un moment insoutenable, dans des profondeurs sombres et humides, dans l’attente d’une confrontation totalement imaginaire. Amateurs d’atmosphère lourde, chargée d’angoisse, vous aimerez ce texte.

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Inutile de chercher à savoir qui je suis. On prétend que ma personnalité est ambiguë et je ne contredirai pas. Pourtant, je suis d’un naturel plutôt gai et enjoué. Alors pourquoi ce besoin de vous entraîner dans mes cauchemars ? Qui sait ? Peut-être pour ne pas m’y enfermer seule.
J’aime écrire. Les mots glissent naturellement sous ma main et je ne les retiens pas que ce soit en prose ou sous forme poétique. Enfin poétique… si on aime les naufrages, les têtes coupées…
Vous avez un imaginaire développé ? Alors ne me lisez surtout pas à la tombée de la nuit, en atmosphère tamisée et feutrée, vous pourriez passer une nuit agitée. Mes univers sont ceux du quotidien pourtant, je vous assure. Mais, comment dire ? Il semblerait qu’à un moment donné, une distorsion particulière nous fasse basculer dans un monde parallèle, un tantinet chaotique…

C’est un trou noir. Un gouffre profond, noyé d’obscurité. Pas la moindre lueur, pas la moindre clarté. Au fond, il fait humide et froid.

     Un cri ! Un bruit ! Un son étrange dans le noir, qui dérange !

    Impossible de voir quoique ce soit. Impossible de prendre des repères dans la noirceur ambiante. Je ne vois rien …

    Des frôlements furtifs mettent mes nerfs à vif. Tapie dans un recoin, je guette…

   Je ne peux compter que sur mon ouïe et mes réactions épidermiques pour percevoir ce qui se trame autour de moi. Je sais, je sens que la Chose est là, quelque part, tout près, peut-être. Elle aussi m’épie.

...

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :