Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Le centre de vacances
Auteur : Cary Devilseyes
Date de publication : 22/06/2009
isbn : 978-2-9534938-N-2.003

Tout paraît paradisiaque dans ce centre de vacances. Tout y est prévu pour le plus grand confort de tous : piscine, mer, soleil, plage, espaces communs... Il y a là de quoi passer des vacances de rêve. Mais c’est sans compter sur l’imagination de Cary, qui ne sait pas voir dans une pinède une simple plantation de pins...

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Inutile de chercher à savoir qui je suis. On prétend que ma personnalité est ambiguë et je ne contredirai pas. Pourtant, je suis d’un naturel plutôt gai et enjoué. Alors pourquoi ce besoin de vous entraîner dans mes cauchemars ? Qui sait ? Peut-être pour ne pas m’y enfermer seule.
J’aime écrire. Les mots glissent naturellement sous ma main et je ne les retiens pas que ce soit en prose ou sous forme poétique. Enfin poétique… si on aime les naufrages, les têtes coupées…
Vous avez un imaginaire développé ? Alors ne me lisez surtout pas à la tombée de la nuit, en atmosphère tamisée et feutrée, vous pourriez passer une nuit agitée. Mes univers sont ceux du quotidien pourtant, je vous assure. Mais, comment dire ? Il semblerait qu’à un moment donné, une distorsion particulière nous fasse basculer dans un monde parallèle, un tantinet chaotique…

Parisienne de naissance, j’ai fui la capitale pour une vie plus calme à la campagne, loin du chaos et du bruit.

[...]

Pour ceux qui aimaient le calme, par contre, la pinède offrait l’avantage d’une plus grande tranquillité. Quasiment personne ne s’y aventurait la nuit, pas même les amoureux. Cela tenait certainement au fait que, d’une part, elle était peu éclairée, d’autre part, le clair de lune y profilait des ombres angoissantes sous les feuillages haut perchés des pins.

Cela faisait maintenant trois jours qu’ils étaient installés. Denis avait cru percevoir chez Nicole, la directrice, une sorte de malaise.C’était une amie de longue date. Ils avaient fait toute leur scolarité ensemble. Par conséquent, ils ne pouvaient pas se cacher grand-chose. Interrogée, Nicole n’avait rien voulu dire. Elle était ainsi, toujours à vouloir assumer, seule, ses difficultés. Déjà, à la mort de son mari, elle n’avait prévenu ses amis qu’au dernier moment, pour l’enterrement. Elle avait porté sans broncher les affres de la longue maladie dont était atteint son compagnon, ne laissant rien transparaître des tracas que cela pouvait occasionner, aussi bien dans leur vie privée que dans la gestion du centre. Nicole était ainsi, elle voulait que tous se sentent heureux et profitent au mieux de leurs vacances.

Denis avait remarqué, à plusieurs reprises, la présence de gens déplacés dans ce cadre estival. Ces incidents, qui perturbaient la vie du Centre, lui paraissaient bizarres. On lui avait raconté divers événements survenus dans le courant des semaines précédentes...

[...]

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :