Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 euro €

Téléchargement PDF ou EPUB






Disparition
Auteur : Melrika Roffray
Date de publication : 10/12/2016
isbn : 978-2-9534938-Je-6.025

Un conte de Noël de Melrika Roffray. Séverine n’en peut plus. Ses parents ne cessent de se disputer depuis des semaines. Ses résultats scolaires sont devenus catastrophiques et elle s’est fait morigéner par son professeur principal. Son frère est loin, en pension. Elle n’a personne à qui parler. Sa décision est prise. Elle part… Jeunesse/contes – 10 pages – 1 euro 

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Ah ! Melrika ! C’est la douceur, la tendresse, l’émotivité exacerbée. Ses nouvelles sont un régal entre légendes inventées, contes médiévaux, histoires mélancoliques. Un mot peut éveiller en elle tout un univers qu’elle pose sur le papier avec beaucoup d’émotion. Ce fut le cas pour la nouvelle « la tristesse d’Henri », née du mot LIT. Son imagination lui inspire souvent des œuvres presque magiques, inspirées de croyances et de superstitions populaires.

Dans cette dernière nouvelle, disparition, elle change de style et se place dans un contexte plus moderne et plus actuel.
 

Noël approche. Dans ce petit coin perdu de la pointe de Bretagne, Séverine se sent bien seule. Elle s’est réfugiée dans sa chambre, comme tous les soirs depuis des semaines. Les bruits de voix montent jusqu’à elle, malgré la porte fermée. Ses parents, en cours de séparation, ne font guère attention à elle, tout à leurs récriminations et accusations réciproques. Son grand frère est en pension dans un lycée de Rennes et ne reviendra qu’au dernier moment. Est-il au courant du proche divorce des parents ? Elle ne lui a rien dit, mais peut-être l’a-t-il appris par son père ou sa mère ?

Quand cela a-t-il commencé au juste ? Elle ne sait plus précisément. Papa rentrait de plus en plus tard, le soir, disait à peine trois mots et allait s’installer au salon, devant la télévision, attendant que le repas soit prêt. Puis, Séverine et sa mère mangeaient seule. Le repas du père restait dans le four ou au réfrigérateur jusqu’à son retour. C’est à partir de ce moment-là que les disputes ont commencé. Oui, c’est ça.

Séverine est inquiète. Au milieu des disputes, elle a cru comprendre que la maison, leur maison, serait vendue pour faire un “partage des biens communs“. Où ira-t-elle ? Avec qui ? Chacun de ses parents revendique le droit de l’emmener. Personne n’a songé à lui demander ce qu’elle voulait, elle. D’ailleurs cela fait un moment que plus personne ne se préoccupe d’elle. On la laisse aller et venir comme un petit animal sauvage. Du moment qu’elle est là pour les repas, on ne lui pose pas de questions, on ne s’occupe même plus de ses résultats scolaires. Heureusement d’ailleurs car, ces derniers temps, ils ont bien chuté. Elle, si brillante, voilà qu’elle descend de son piédestal d’enfant modèle pour rejoindre les derniers cancres de la classe. Son professeur principal s’en est inquiété, même. Elle a vaguement expliqué que sa famille traversait une mauvaise passe et qu’elle n’avait pas la tête à l’école. Elle avait écouté, sans l’entendre, le sermon la morigénant sur ses dernières mauvaises notes, puis était rentrée chez elle pleurer dans sa chambre sans même éveiller l’attention de ses parents.

Aujourd’hui, son père est parti, une petite valise à la main, après une ultime dispute. Séverine en a marre des cris, des hurlements, des scènes sans fin. Elle a parfois envie de crier plus fort qu’eux, de leur rappeler qu’ils sont adultes, qu’ils devraient gérer ça en grands et non en enfants gâtés. Mais elle se tait. A quoi bon en rajouter. Si seulement son aîné était là, ils pourraient faire front tous les deux. Mais là, elle se sent bien seule et triste dans sa chambre.

Papa est parti, pense-t-elle. C’est donc la fin ? Ils se séparent vraiment ? Que va-t-il se passer maintenant ? Est-ce que je devrais choisir entre papa et maman ? Et où va-t-on aller s’ils vendent la maison ?
 

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :