Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  PDF

Téléchargement PDF ou EPUB






La ponctuation
Auteur : Catherine Doublet
Date de publication : 14/04/2016
isbn : 978-2-9534938-LF-11.027

La ponctuation peut être très importante dans un texte. C’est elle qui donne l’indication au lecteur de ce qu’il doit comprendre. Une virgule mal placée et c’est tout le sens de la phrase qui s’en trouve dérangé. Cette première partie s’attache plus particulièrement à la virgule et quelques autres signes de ponctuation. LES GRATUITS – 11 pages

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Ces articles sur la langue française sont là pour rappeler, de manière simple et avec des exemples, les bases fondamentales du français, que ce soit en orthographe ou en grammaire. Vous pouvez trouver des règles également dans la rubrique jeunesse du site en langue française, sous les appellations le français simple.

 

Plusieurs personnes m’ont interrogée sur l’utilité de la ponctuation dans un texte, en poésie ou dans un roman. Ce document de synthèse vous donne les règles essentielles et, sur cette première partie, nous ne nous sommes attachés qu’à quelques signes : la virgule, certainement la plus complexe à manipuler, le point, le point d’interrogation, le point d’exclamation, les deux points, les parenthèses.

Dans une seconde partie, nous verrons plus particulièrement le cas des crochets, des tirets, des points de suspension, des guillemets avec quelques cas de présentation particulière.

Il faut savoir que “la ponctuation est la respiration d’une phrase“ (F. Gregh), selon la place qu’on lui attribue, on peut donner des sens différents et parfois contradictoires à un texte. Prenons cet exemple :
André n’est pas malade comme on le supposait.
André n’est pas malade, comme on le supposait.
Dans le premier cas, André est malade, mais pas de la maladie qu’on supposait. Dans le second cas, André n’est pas malade, c’était juste une rumeur. On le voit, la ponctuation a son importance pour la compréhension.

1 – La virgule


1.1 – utilisation générale

C’est certainement la marque de ponctuation la plus complexe. On se demande souvent où la placer :
Pour l’amusement, voici quelques quiproquos possibles avec l’utilisation ou non de la virgule :
- Le vin bien connu du Père Langlois peut griser.
– Le vin, bien connu du Père Langlois, peut griser.
On voit que, dans le second cas, le Père Langlois aime le vin, tandis que dans le premier cas, c’est lui qui l’élève.
- Elle allait auparavant acheter ses légumes au marché.
– Elle allait, auparavant, acheter ses légumes au marché.
Dans le premier cas, elle va d’abord acheter ses légumes avant de faire autre chose. Dans le second cas, elle allait autrefois au marché, mais elle n’y va plus.
- Il partit de Paris, très vite il arriva à Lyon.
– Il partit très vite, il arriva à Lyon.
Dans le premier cas, il a rejoint Lyon très rapidement, dans le second cas, il a quitté Paris rapidement, pour rejoindre Lyon.
Alors quel usage peut-on faire de cette virgule ?
- elle sépare plusieurs sujets : les champs, les bois, les animaux, étaient englués dans le brouillard ;
- elle sépare les attributs d’un sujet : le cheval est puissant, aérien, intelligent ;
- elle sépare des participes présents ou adjectif verbaux :
on mettra une virgule si plusieurs participes présents introduisent une phrase : riant, gesticulant, sautillant, ils allaient au bal ;
lorsqu’ils sont placés après un sujet déjà évoqué, mais non leur état : les jeunes, riant, gesticulant, sautillant, allaient au bal
 

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :