Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 euro €

Téléchargement PDF ou EPUB






Réflexions sur nos guerres
Auteur : Laurent Gérard
Date de publication : 16/04/2016
isbn : 978-2-9534938-A-1.059

Durant cette période 2014-2018, nous sommes en pleine commémoration de la première guerre mondiale, celle que nos pères appelaient “la Grande Guerre“ ou encore “la Der des Der“. Descendant d’un de ces poilus, et d’un combattant de la seconde guerre mondiale, combattant lui-même en Algérie, Laurent Gérard nous rapporte ici ses réflexions sur ces conflits, en suivant l’actualité de l’année 2015. Articles/Essais – 5 pages – 1,00 €  

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Des études secondaires m’ayant permis, grâce à d’excellents professeurs de lettres, de connaître et aimer les grands auteurs classiques français et latins, et incité à développer quelques dispositions naturelles pour l’écriture, j’ai, dès mon adolescence, été tenté de m’exprimer sous couvert de poésie. Après avoir découvert le théâtre de Molière, Corneille, Racine ou autres Victor Hugo, Beaumarchais (ah ! le TNP de l’époque Jean Vilar !), les poètes de la Pléiade, et être tombé, du même coup, amoureux des alexandrins, mon attrait pour l’écriture poétique fut facilité par une autre découverte, ô combien déterminante, celle de Jacques Prévert. Une révélation que de réaliser, à sa lecture, que l’art poétique pouvait être synonyme de toutes les libertés, y compris les plus iconoclastes. Et d’avoir ainsi confirmation par une plume reconnue de la mise en garde effectuée, avec autant de fermeté que de malice, par un des profs, de philo celui-là, évoqués plus haut, à l’endroit d’une espèce présentée, à juste titre, comme redoutable : les imbéciles solennels. Et l’autorisation, pour moi, de succomber à la tentation d’écrire sérieusement sans jamais risquer de me prendre au sérieux…

Mes sources d’inspiration : les amours de jeunesse ou définitives, les drames de ce monde, une période militaire trop longtemps subie, les souvenirs, l’actualité, la vie quoi…
Laurent est un Isarien. Il vit non loin de Clermont avec son épouse. Ancien commerçant aujourd’hui retraité, il mène une vie très active notamment dans le domaine sportif.
 

En ce jour de commémoration, alors que je vais passer devant le cimetière où tu reposes, je pense à toi avec émotion, grand-père, que l'on appelait affectueusement "pépère". Ton nom ne figure pas sur ce monument. Toi, tu es revenu de l'enfer du Chemin des Dames. Mutilé. Lorsque tu me prenais sur tes genoux, je m'amusais à passer de petits jouets entre les deux orifices aménagés, sans doute pour l'alléger, dans la partie supérieure de ta jambe de bois.

_________________

Alors qu'un parti entend que ses membres aient l'exclusivité du titre de "républicains", Geneviève de Gaulle et Germaine Tillon vont symboliquement entrer au Panthéon, en compagnie de Jean Zay et Pierre Brossolette, victimes comme elles de la barbarie nazie et de la milice française pour avoir défendu notre république au péril de leur vie. Hier soir, France 3 rendait un émouvant hommage aux résistantes, souvent anonymes et oubliées, qui contribuèrent à libérer la France du joug nazi. Avec les témoignages poignants et dignes de trois survivantes,

________________


Si je rends grâce à J.Chirac d'avoir supprimé la conscription, je suis conscient d'être un des deux faibles d'esprit qui ne suivent pas le troupeau puisque huit Français sur dix se disent favorables au retour du service dit national, euphémisme qui ne trompe personne pour désigner le service militaire obligatoire ! Un service qu'ont connu mon grand-père dans les tranchées de 14/18 et mon père lors de la débâcle de 39/40. Eux avaient sans doute le sentiment de servir leur patrie. Pour ma part, lorsque l'on m'envoya en Algérie
 

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :