Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






La quadrature du cercle
Auteur : Françoise Bacelon
Date de publication : 01/09/2010
isbn : 978-2-9534938-H-9.032

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui peut bien se passer dans la tête d’un cercle ?

Non ? Eh bien, Françoise Bacelon l’a fait, elle, et de manière plutôt heureuse !

Françoise a la particularité de se mettre dans la peau d’objets, de tableaux, d’ustensiles du quotidien que nous utilisons sans y réfléchir, sans même y prêter attention. C’est toujours avec bonheur qu’elle nous livre les pensées secrètes de ces éléments ou personnages, hauts en couleur et très troublés par notre vie.

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Pratiquant l’Ikebana, Françoise a souhaité créer ses propres vases et s’est inscrite dans un atelier de terre. Lors d’une exposition, elle a utilisé des cageots vides pour exposer ses œuvres.
« J’ai pensé à ce moment-là que ces cageots avaient la chance de vivre une seconde fois. Et, tout naturellement, je me suis dit qu’un jour j’écrirais la biographie d’un cageot… L’idée de faire parler ceux qui n’ont pas la parole était née.
Une de mes amies m’ayant dit qu’elle aimait à me lire, je me suis, quelques années plus tard, lancée dans l’aventure de la page blanche. Ainsi est né mon premier texte.
J’ai tout de suite aimé donner vie à des objets, par essence sans spiritualité. Mais non sans âme…
Peut-être une manière de transcender le quotidien… »

Née sous le signe de la lune dans Paris libéré, je me suis toujours intéressée aux arts, même sous leurs aspects les plus divers.
C’est curieusement l’art floral japonais, l’Ikebana, qui m’a amenée à l’écriture par des chemins, oh combien, détournés.
Pratiquant cette discipline depuis plus de trente ans maintenant, j’ai eu l’envie, il y a environ 10 ans, de fabriquer mes propres vases. Je me suis donc inscrite à un atelier de terre. Ma production semblant avoir quelque intérêt aux yeux de mon professeur, j’ai organisé une exposition de mes travaux pour laquelle j’ai utilisé des cageots vides de fruits et de légumes comme supports à mes œuvres.

Mais comment aller contre son destin ? Que puis-je faire d’autre que de tourner en rond? Moi, le cercle. Rien, bien sûr.
Et pourtant je ne m’y résous pas.

Je n’en peux plus de revenir éternellement à mon point de départ. De passer mon temps à me mordre la queue. De n’avoir que moi-même pour tout horizon. D’être centré sur moi-même. Le monde est si grand que je rêve de l’explorer. Mais, rien, je ne peux rien faire d’autre que de me tourner autour.
Il y a pire, bien sûr. J’aurais pu être une de ces figures indéterminées que l’on nomme polygones. N’avoir aucune caractéristique personnelle.
Rester noyé dans la masse.

C’est vrai que d’une certaine façon j’ai beaucoup de chance. Peu d’autres figures géométriques ont suscité autant d’intérêt que moi. Aucune autre, sans doute. Depuis la nuit des temps. J’ai mon propre symbole : pi, de renommée universelle.

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :