Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 euro €

Téléchargement PDF ou EPUB






Chou-fleur et rose
Auteur : Laetitia Gand
Date de publication : 17/10/2014
isbn : 978-2-9534938-N-2.089

Une nouvelle de Laetitia Gand, pleine d’humour et d’un style bien enlevé qui vous captivera.
La naissance garde ses mystères. Surtout pour les bébés. Les adultes mentent. Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire de chou-fleur ou de rose ?
Et si un bébé sortit soit disant d'une rose se posait un tas de questions sur le sujet? L'arrivée d'une nouvelle future naissance perturbe le questionnement et la peur s'installe. Nouvelles/fictions – 4 pages – 1,00 €

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Mère au foyer, née le 9 mai 1979 à Neufchâteau dans les Vosges dans la région de Lorraine, je rêve de faire le métier d'écrivain. Dès 2010, j'ai eu la chance d'être publiée dans des recueils de poésie aux éditions Lulu, mais cela m'a davantage déterminée à faire cavalier seule dans le domaine de l'écriture. Par hasard, j'ai été repérée par un éditeur de Montreuil, Joseph Ouaknine et c'est ainsi qu'est né mon premier recueil en solo, "Le roman du temps qui passe" en janvier 2011. Beau tremplin ! Je souhaite montrer que mon talent ne s'arrête pas là. Il est difficile de percer dans ce métier, mais je suis tenace. J'écris depuis mon adolescence et pour moi c'est bien plus qu'une passion, c'est une vie qui se construit.

Il paraît que je suis née dans une rose. Pourtant, je ne sens pas bon. On me dit même que je ne sens pas la rose. Alors on me tartine d'une crème à l’odeur délicieuse, qui est toute douce sur la peau. Je me suis rendue bien vite compte que les adultes me mentaient sur ma naissance. Si j'étais née, comme ils le disent, dans une rose, j'aurais été comme une lilliputienne, si petite que j'aurais tenu dans la main de Maman et pourtant, elle me tient contre elle, contre son sein chaud de lait plein d'arômes, mais je suis bien plus grande et plus grosse. Est-ce le lait qui m'a faite poussé si vite ? Je regarde Maman de mes yeux les plus ronds possibles pour qu'elle comprenne mon incompréhension, mais elle me voit de son regard de Maman, me sourit tendrement et m'offre un baiser sur le front, puis soupire d'aise. Elle ne veut rien me dire. Alors mon cerveau, bien que pas encore totalement développé comme celui d'un adulte, se met à carburer et des questions affluent tout de même. Malgré tout, je ne montre pas que je suis surdouée. De toute façon je fais comme eux, je mens. Je suis un bébé pour eux, qui ne parle pas, qui gazouille sans cesse et ils sont tous contents et me sourient bêtement. Mais moi, dans ma tête, ça cogite sérieusement et je comprends désormais pourquoi Einstein avait tant de cheveux blancs. Il réfléchissait trop le pauvre !!


Autre théorie qui me fait douter de ma naissance...

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :