Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Fabliaux
Auteur : Sermanu
Date de publication : 10/04/2015
isbn : 978-2-9534938-N-2.082

Ces fabliaux de Sermanu revisitent quelques fables de La Fontaine à leur manière. Légèrement licencieux, ces fabliaux ne manquent pas d’humour. Conseillé plutôt aux adultes. Nouvelles/Fictions – 7 pages – 1,00 € 

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Voici un auteur de talent. Que ce soit dans le style descriptif, pour nous faire découvrir sa campagne normande ou dans le style parodié, il excelle dans l’écriture et vous apprécierez son esprit mordant, sans toutefois tomber dans la méchanceté.

Nous vous proposons de découvrir son monde, un monde à part, le monde de ceux qui souffrent sans gémir, de ceux qui envient sans jalouser. Un monde particulier que nous côtoyons tous les jours, peuplé d’êtres auprès desquels nous passons sans les voir ou en feignant de les ignorer. Usant du style de Philippe Djian, Hervé Bazin, Alphonse Boudard, Jack Kerouac, et de son propre style, Serge nous parle de ce banc, lieu de rencontre insolite et pourtant offert à tous.

« J’ aime l’ introspection donc j’ analyse bien mes pensées et mes sentiments.
La vie originale que je mène me permet de posséder une vision originale de la société qui se ressent dans mes écrits ».
« J’habite à Bayeux, entre ville et campagne, dans un quartier populaire et vivant.
J’ai la quarantaine encore un peu adolescente ».
 

Faisant sa toilette de chat
Un félidé d'or et d'agate
Aux yeux et aux reins électriques
Fascinait un poète romantique

 

*****

A la Montaigne trouvant
Le meilleur moyen
De s'essuyer les fesses
Non pas avec un oisillon

 

*****

Deux fauves femelles philosophaient amour
Lorsqu'un jeune chiot vint tenter
L'échauffourée verbale
Le clébard croyait s'y connaître
En sexuelles sciences
Et refusait d'admettre

 

*****

Une nymphe ottomane déployait ses appâts
Pour attirer dans sa couche un peuple d’ouvriers
Parmi ses amants quelques asiatiques même
Jouaient à la bête à deux dos
 

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :