Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  0,20 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Le français simple IX : les verbes défectifs
Auteur : Plume Service
Date de publication : 29/04/2014
isbn : 978-2-9534938-LF-11.024

Dans la collection Le français simple, nous vous proposons le volet IX: les verbes défectifs, ces verbes qu’on ne conjugue plus, mais que nous utilisons pourtant encore aujourd’hui à l’infinitif ou au participe passé. Jeunesse/Langue française. 3 pages

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Plume Service possède une collection de livres et d'archives qui lui permet de produire des documents tels que Le français simple.


Les petites fouines de Plume Service se font un plaisir de dénicher des documents anciens ou rares afin de vous faire profiter d'un savoir parfois oublié ou complexe.

Qu’est-ce qu’un verbe défectif ?


Il s’agit là d’un verbe qui ne se conjugue pas à tous les temps. Seules certaines formes perdurent dans notre vocabulaire. Ces verbes, souvent très anciens, tendent peu à peu à disparaître.
Pourquoi, direz-vous, faire un article sur ces verbes alors ? C’est qu’ils restent dans encore dans certains métiers, dans certaines expressions et qu’il est bon de les reconnaître.

Accroire : ne s’utilise plus qu’à l’infinitif. En faire accroire à quelqu’un, c’est abuser de sa crédulité.

Apparoir : s’utilise à l’infinitif et dans l’expression il appert, qui signifie être évident, résulter.

Bayer : à ne pas confondre avec bailler (donner, mettre en main) ou bâiller (tenir la bouche ouverte). On ne trouve plus ce verbe que dans l’expression bayer aux corneilles (regarder en l'air les yeux dans le vague) et se conjugue au présent et à l’imparfait de l’indicatif.

Bienvenir : se faire bienvenir, c’est être accueilli avec plaisir. Ne s’utilise plus guère ou seulement à l’infinitf.


Chaloir : importer, intéresser. On ne retrouve ce verbe que dans la locution peu me chaut ou peu m’en chaut dans le sens de peu m’importe.

Choir : tomber. S’utilise encore au participe passé il a chu et au futur cherra. On connaît tous Le Petit Chaperon Rouge et la fameuse phrase “tire la chevillette et la bobinette cherra“.

Déclore : enlever la clôture. Ne s’utilise plus ou seulement à l’infinitif.

Déconfire : interdire, décontenancer. On n’en connaît que le participe passé déconfit.

Ecloper : boiter. Ne s’utilise qu’au participe passé et comme nom, il est éclopé, un éclopé.

Emoudre : aiguiser (émoudre des couteaux). Surtout connu au participe passé émoulu dans l’expression frais émoulu de l’école (tout juste sorti de l’école).

Ester : verbe utilisé essentiellement dans le monde judiciaire. Ester en justice : intenter un procès.

Férir : frapper. Utilisé à l’infinitif dans l’expression sans coup férir (sans en venir aux mains) et...

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :