Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Un repas de famille
Auteur : Sermanu
Date de publication : 04/02/2014
isbn : 978-2-9534938-RT-7.020

Nous voilà réunis autour de la table de ce repas de Noël en famille. L’ambiance est joyeuse. Le petit dernier observe tout ce petit monde en silence. Mais le plat principal va gâter la fête. Sermanu met dans ce court texte tout son talent littéraire : un style fluide, le choix des mots. On s'y croirait ! Récits/Témoignages

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Voici un auteur de talent. Que ce soit dans le style descriptif, pour nous faire découvrir sa campagne normande ou dans le style parodié, il excelle dans l’écriture et vous apprécierez son esprit mordant, sans toutefois tomber dans la méchanceté.

Nous vous proposons de découvrir son monde, un monde à part, le monde de ceux qui souffrent sans gémir, de ceux qui envient sans jalouser. Un monde particulier que nous côtoyons tous les jours, peuplé d’êtres auprès desquels nous passons sans les voir ou en feignant de les ignorer. Usant du style de Philippe Djian, Hervé Bazin, Alphonse Boudard, Jack Kerouac, et de son propre style, Serge nous parle de ce banc, lieu de rencontre insolite et pourtant offert à tous.

« J’ aime l’ introspection donc j’ analyse bien mes pensées et mes sentiments.
La vie originale que je mène me permet de posséder une vision originale de la société qui se ressent dans mes écrits ».
« J’habite à Bayeux, entre ville et campagne, dans un quartier populaire et vivant.
J’ai la quarantaine encore un peu adolescente ».

Toute la famille était présente autour de la table de la salle à manger, les grands-parents, l’oncle, les trois neveux, le père et sa nouvelle compagne. C’était le dernier dimanche de l’Avent. Dehors, il faisait un petit froid sec. A l’intérieur, avec le feu de cheminée, la bonne nourriture, la chaleur humaine, on se sentait bien. Les désordres du monde, les tensions familiales avaient été mis à la porte pour un après-midi encore. C’était une joyeuse assemblée toute d’éclats de rire, de plaisanteries et de taquineries affectueuses. Noël était une tradition qui, même chez les laïcs, conservait un sens profond. Noël n’était pas une fête commerciale.

Le plus jeune des neveux, petite souris angélique aux traits encore baignés de douceur enfantine, ne pipait mot. Il observait comme dans un rêve, un prisme déformant, la vie des grandes personnes. Il avait la grâce des chérubins, ses yeux exprimaient la candeur de l’enfance, douce, sage et respectée en tant que telle.

Le vénérable grand-père apporta sur la table un plat de sa composition, accueilli par quelques murmures de désapprobation

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :