Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






La découverte
Auteur : Charles Bertrand
Date de publication : 10/01/2014
isbn : 978-2-9534938-RT-7.019

Difficile de parler de sexualité avec sa famille au lendemain de la seconde guerre mondiale. Etre adolescent (ou presque) à cette époque n'était pas une mince affaire. Le saxe était tabou, ou abordé d'un air pincé et de manière très superficielle. Charles Bertrand, suite à sa découverte des “dames de la rue Saint-Denis“, va chercher à comprendre... Mais cette recherche ne se fait pas forcément sans risques...

Remarques : Ce récit fait suite à un autre, du même auteur, intitulé “Les dames de la rue Saint-Denis“ et disponible dans le catalogue à la rubrique Récits/Témoignages.

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Ancien combattant de la guerre d’Algérie, ancien professeur de Sciences Naturelles, Charles Bertrand vit aujourd’hui dans la région nîmoise.


Auteur prolifique, il nous a déjà fait parvenir ses mémoires de la guerre d’Algérie dans ses deux volumes “Un igloo en Kabylie“.


Anecdotes, parcours particuliers, souvenirs variés sillonnent sa vie et il nous en fait part à travers ses écrits. Un monceau de moments à partager, qui ravivent, chez le lecteur également, la mémoire d’instants privilégiés ou douloureux, d’échanges…


Un auteur à découvrir ou redécouvrir.

Obsédé par le mystère que cachaient ces souvenirs des « Dames de la rue Saint-Denis », je retrouve mon copain Tardiveau auquel je confie mon secret. J’hésite, j’ai peur qu’il se moque de moi. Mais j’avais vu juste. A 15 ans, après quelques années passées à Paris, avant de venir résider à Troyes, il connaît la question. Avec un sourire complice il me confie :
- La rue Saint-Denis, c’est bien connu à Paris, comme le quartier Pigalle c’est la rue des « putes ».
- Alors, les dames, que j’ai aperçues sur le trottoir et dans l’hôtel ce sont des putes ?
- Et oui, mon vieux Charles. On dit qu’elles « font le trottoir » Ce sont des « putains ». Y’en a partout, dans toutes les villes ? C’est vieux comme le monde. On dit que c’est le plus vieux métier du monde !
- C’est un métier ?
- Ben oui. Elles se font payer à chaque « passe » ?
- Une « passe » ?
- Tu ne crois pas qu’elles vont te faire ça gratis, pour tes beaux yeux ? Le type « tire son coup », paye et s’en va. C’est ça une passe.
- Toi, tu y es allé ?
- Non, j’étais trop jeune à l’époque. Et puis, pendant ces vacances au mois de juillet, j’ai rencontré une fille dans un bal à la campagne et on a fait ça dans l’herbe…
- C’était chouette ?
- Ouais, mais ça va vite et, finalement, tu es heureux parce que tu as découvert ce que c’est, mais j’ai été déçu…Je voyais ça autrement…
- C’est-à-dire ?
- Ben, je croyais que ça durait plus longtemps…
- Et ça coûte combien une « passe » avec une pute ? A Paris, le type, il donnait cent francs à ma cousine...
- C’est pour la chambre, mais les « putes », je ne sais pas. J’y suis jamais allé…
- Ah bon.
- Pourquoi tu me demandes tout ça ? Tu veux y aller?
- Non, mais, pendant le mois d’août, en passant par Paris, j’ai mangé chez des cousins de mon père qui tiennent un hôtel dans la rue Saint-Denis, comme je te l’ai dit, et j’ai vu monter des femmes accompagnées de bonshommes. Ce manège m’avait intrigué.
- Ben, mon vieux Charles, c’est tout simple, me répond Tardiveau, qui est fier de me montrer ses connaissances dans ce domaine, tes cousins, ils tiennent un « hôtel de passe ».


Cette fois, j’ai compris. Je me doutais bien que c’était quelque chose comme ça, mais là, j’ai des renseignements précis. Je commence à cerner le problème. Le « Petit Larousse Illustré » va m’aider à compléter ma documentation.
« Putain » : nom populaire d’une prostituée.
«Prostituée » : personne qui se livre à la prostitution.
« Prostitution » : acte par lequel une personne consent à des rapports sexuels contre de l’argent.
Il avait bien raison mon pote Tardiveau. Mais il m’a parlé aussi d’un terme plus compliqué du genre « périticienne » ou quelque chose dans ce goût-là…
J’entreprends mes recherches à la lettre « P ». Au passage, je tombe sur le mot « passe »:

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :