Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  0,20 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Un frère mineur
Auteur : Sermanu
Date de publication : 15/10/2013
isbn : 978-2-9534938-A-1.048

La vie apporte son lot de blessures, mais elles sont différentes pour chacun et un rien peut, parfois, laisser des cicatrices qui ne s’effaceront jamais. Texte court, mais dense, très bien écrit.

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Voici un auteur de talent. Que ce soit dans le style descriptif, pour nous faire découvrir sa campagne normande ou dans le style parodié, il excelle dans l’écriture et vous apprécierez son esprit mordant, sans toutefois tomber dans la méchanceté.

Nous vous proposons de découvrir son monde, un monde à part, le monde de ceux qui souffrent sans gémir, de ceux qui envient sans jalouser. Un monde particulier que nous côtoyons tous les jours, peuplé d’êtres auprès desquels nous passons sans les voir ou en feignant de les ignorer. Usant du style de Philippe Djian, Hervé Bazin, Alphonse Boudard, Jack Kerouac, et de son propre style, Serge nous parle de ce banc, lieu de rencontre insolite et pourtant offert à tous.

« J’ aime l’ introspection donc j’ analyse bien mes pensées et mes sentiments.
La vie originale que je mène me permet de posséder une vision originale de la société qui se ressent dans mes écrits ».
« J’habite à Bayeux, entre ville et campagne, dans un quartier populaire et vivant.
J’ai la quarantaine encore un peu adolescente ».

Ce petit éclat de temps se passait à l'aube de mon humanité. Agé à peine de quelques années, j'accumulais une par une les peurs, je les cachais dans mon inconscient, toutes ces minuscules frayeurs qui devaient me constituer à l'âge adulte. J 'étais un handicapé de l'enfance.


Il y a quelques photos qui restent de lui... de mon frère. Son sourire si féminin alors que mon nez de clown, mon début de ventre gros lard commençaient déjà à les faire rire... les petites filles, au départ... puis les moyennes... puis les grandes... c'était tout juste si ma propre grand-mère ne s'y mettait pas elle aussi, dans la vaste comédie... il faudrait savoir expliquer une autre première fois, celle du rire moqueur de la petite femme de cinq ans.


Il est adolescent, il ressemble à un viveur, ray-bans, visage fin, sourire cynique, cigarette insolente au bec fin, chemise ouverte sur un torse imberbe de minet. Chasseur de femmes en dehors de leurs lunaisons.

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :