Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Une feuille photogénique
Auteur : Françoise Bacelon
Date de publication : 20/09/2013
isbn : 978-2-9534938-H-9.040

Sur un tableau de Jean Van Eyck, Francoise Bacelon nous invite à entendre le monologue d’une feuille de vigne. Un texte empli d’humour et une idée très originale comme celles traitées dans les différents textes de son recueil « L’envers du Tableau ». Vous vous amuserez à la lecture de ce monologue savoureux.

Remarques :

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Pratiquant l’Ikebana, Françoise a souhaité créer ses propres vases et s’est inscrite dans un atelier de terre. Lors d’une exposition, elle a utilisé des cageots vides pour exposer ses œuvres.
« J’ai pensé à ce moment-là que ces cageots avaient la chance de vivre une seconde fois. Et, tout naturellement, je me suis dit qu’un jour j’écrirais la biographie d’un cageot… L’idée de faire parler ceux qui n’ont pas la parole était née.
Une de mes amies m’ayant dit qu’elle aimait à me lire, je me suis, quelques années plus tard, lancée dans l’aventure de la page blanche. Ainsi est né mon premier texte.
J’ai tout de suite aimé donner vie à des objets, par essence sans spiritualité. Mais non sans âme…
Peut-être une manière de transcender le quotidien… »

Née sous le signe de la lune dans Paris libéré, je me suis toujours intéressée aux arts, même sous leurs aspects les plus divers.
C’est curieusement l’art floral japonais, l’Ikebana, qui m’a amenée à l’écriture par des chemins, oh combien, détournés.
Pratiquant cette discipline depuis plus de trente ans maintenant, j’ai eu l’envie, il y a environ 10 ans, de fabriquer mes propres vases. Je me suis donc inscrite à un atelier de terre. Ma production semblant avoir quelque intérêt aux yeux de mon professeur, j’ai organisé une exposition de mes travaux pour laquelle j’ai utilisé des cageots vides de fruits et de légumes comme supports à mes œuvres.

Je me présente : je suis une feuille de vigne. Je fais partie d’une famille nombreuse.

J’ai beaucoup de sœurs, des dizaines par cep. Pour le vigneron nous avons assez peu d’importance, il s’occupe beaucoup des grappes, qui bien mûries, donneront un bon vin ; il les surveille, est attentif au moindre signe de maladie, nous coupe, même, pour que les grains soient bien exposés au soleil. Tout cela pour dire que dans la vigne, le raisin est beaucoup plus choyé que nous.

D’accord, la vigne, c’est très vieux. On en parlait déjà dans la bible. C’est vous dire.

Il semble que Noé ait été le premier viticulteur. Et le premier ivrogne ? ça c’est moins sûr.

Ce qui est sûr, c’est que la vigne est née longtemps avant les premiers hommes.

Ils n’ont fait que la domestiquer. D’abord au Moyen-Orient, puis ensuite dans le monde entier.

Mais, de moi, on ne parlait pas encore.

Et pourtant…

Nous sommes, nous les feuilles, je pense, beaucoup plus intéressantes que les grappes. Et que les autres feuilles des autres arbres ou arbustes.

Le raisin et le vin, c’est bien. Mais, nous, nous sommes dans les musées, les livres d’art. Eux ne sont que dans les supermarchés, chez les commerçants, même si certains commencent leur vie dans un château. Il n’y a pas de comparaison possible.

Nous ne sommes pas du même milieu. Le vin n’a que l’avantage d’être notre aîné en quelque sorte.

Parce que, répondez-moi franchement. Quelle bouteille de l’année la plus prestigieuse peut-elle se comparer à moi, feuille de vigne, cachant depuis le quinzième siècle les attributs sexuels d’Adam peints par Jean Van Eyck ? Si j’ajoute qu’il s’agit du plus célèbre tableau du peintre, qu’il se trouve dans la cathédrale de Gand en Belgique, que NOUS nous trouvons dans la cathédrale, dans une chapelle où nous sommes seuls, et que, pour nous protéger, nous sommes enchâssés dans un immense coffre-fort de verre , avez-vous encore des doutes ?

Et qui a permis à Lucas Cranach de représenter Eve nue sans offenser ses admirateurs ?

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :