Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Les gourmets
Auteur : Sermanu
Date de publication : 2/11/2012
isbn : 978-2-9534938-N-2.043

Ce texte “à la manière de…“ nous invite à un festin un peu particulier dans le style de Brückner. Sermanu imite le style de l’auteur pour nous faire partager un moment de vie très particulier d’un fils et sa mère.

Remarques : Ämes sensibles, s'abstenir !

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Voici un auteur de talent. Que ce soit dans le style descriptif, pour nous faire découvrir sa campagne normande ou dans le style parodié, il excelle dans l’écriture et vous apprécierez son esprit mordant, sans toutefois tomber dans la méchanceté.

Nous vous proposons de découvrir son monde, un monde à part, le monde de ceux qui souffrent sans gémir, de ceux qui envient sans jalouser. Un monde particulier que nous côtoyons tous les jours, peuplé d’êtres auprès desquels nous passons sans les voir ou en feignant de les ignorer. Usant du style de Philippe Djian, Hervé Bazin, Alphonse Boudard, Jack Kerouac, et de son propre style, Serge nous parle de ce banc, lieu de rencontre insolite et pourtant offert à tous.

« J’ aime l’ introspection donc j’ analyse bien mes pensées et mes sentiments.
La vie originale que je mène me permet de posséder une vision originale de la société qui se ressent dans mes écrits ».
« J’habite à Bayeux, entre ville et campagne, dans un quartier populaire et vivant.
J’ai la quarantaine encore un peu adolescente ».

" Comment tu l'as trouvé?"
" Parfait !!! Bien dodu!!! A la fois croustillant et moëlleux !!! Et ce jus, ce jus aux arrière-goûts de thym et de laurier récoltés sur le balcon !!! Mais, dis-moi, d'où vient ce fond de palais que je ne connais pas?"
" D'une épice que j'ai achetée au marché samedi. C'est du proche de la cannelle. Curcumoille, ça s'appelle.
" Hum! C'est absolument délicieux !!!"
La vieille, tout en parlant, se pourléchait les babines, suçait ses doigts enduits de graisse. Le teint rosi par le plaisir gustatif, elle se rappelait les baffrées homériques des fêtes de sa jeunesse à la ferme. Les plaisirs de la bouche s'associaient alors aux autres plaisirs des sens. Soudain grave, elle se mit à chantonner.
" C'est le pépin du jardin, de la branche, du bouton, de la fleur, du petit oeuf, du petit nid, du plumage, du matelas, du ménage, du poupon... C'était grâce à ma tante..."
Elle connaissait ainsi une floppée de chansonnettes perdues dans la nuit des temps qui lui revenait d'un inconscient collectif pendant les moments de forte émotion. Mais maintenant il n'y avait plus personne de son âge avec qui partager ces bons temps.
Son fils, S.x, apoplexique, chantonnait en émettant des petits renvois de nourriture. Ses dents marron exhalaient une odeur d'oeufs pourris qui empestait toute la minuscule cuisine.
"Dommage qu'un aussi joli croupion ne soit pas plus gros que ça !"
" Mais, heureusement que nul sot l'y laisse parmi nous!!!"
La vieille s'étira comme un Raminagrobis, un verre de rouge voluptueux avec lequel elle trinqua pour elle même, ne regardant plus son fils ; non, juste ses souvenirs : "A la prochaine bonne franquette" !!!. Puis comme un bon Teuton, elle émit, grâce à l'instrument des plaisirs buccaux, un rot gigantesque, digne d'un charretier. Puis :" Ton mets avait des abats absolument magnifiques". Elle partit d'un rire sonore qui alla se fondre dans le silence sombre de sa maison pauvre.

b) Un rêve porcin

Il est bientôt minuit et le Diable y vient, c'est son heure. L'heure de son regard de soufre.
Je suis dans mon lit, trop angoissé pour trouver le sommeil. Il est en haut, juste au-dessus de mon visage. Je conçois la magie qu'Il concocte.
J'entends ses griffes non rétractées qui déchirent les lamelles du plancher.
Il approche, il approche, c'est le DIABLE-MATERNEL.

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :