Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Un célibataire endurci
Auteur : Françoise Bacelon
Date de publication : 27/08/2011
isbn : 978-2-9534938-H-9.006

Ils sont bien gentils les copains de m’avoir invité à cette sortie en vélo. Marie-Jeanne est jolie, c’est vrai. Mais je ne suis pas arrivé à 34 ans pour perdre ma liberté. Une seule femme, des enfants ? Suis-je prêt à vivre ça ?

Dans ce texte humoristique, Françoise Bacelon, comme à son habitude, avec son style si particulier, nous invite à pénétrer les pensées secrètes d’un célibataire endurci. Par quels méandres ses pensées le conduiront-elles à regarder d’un oeil plus attentif la belle Marie-Jeanne ? Vous le découvrirez en lisant ce texte de deux pages, accompagné d’une illustration de Fernand Léger.

Remarques : Illustration de Fernand Léger

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Pratiquant l’Ikebana, Françoise a souhaité créer ses propres vases et s’est inscrite dans un atelier de terre. Lors d’une exposition, elle a utilisé des cageots vides pour exposer ses œuvres.
« J’ai pensé à ce moment-là que ces cageots avaient la chance de vivre une seconde fois. Et, tout naturellement, je me suis dit qu’un jour j’écrirais la biographie d’un cageot… L’idée de faire parler ceux qui n’ont pas la parole était née.
Une de mes amies m’ayant dit qu’elle aimait à me lire, je me suis, quelques années plus tard, lancée dans l’aventure de la page blanche. Ainsi est né mon premier texte.
J’ai tout de suite aimé donner vie à des objets, par essence sans spiritualité. Mais non sans âme…
Peut-être une manière de transcender le quotidien… »
“Née sous le signe de la lune dans Paris libéré, je me suis toujours intéressée aux arts, même sous leurs aspects les plus divers.
C’est curieusement l’art floral japonais, l’Ikebana, qui m’a amenée à l’écriture par des chemins, oh combien, détournés.
Pratiquant cette discipline depuis plus de trente ans maintenant, j’ai eu l’envie, il y a environ 10 ans, de fabriquer mes propres vases. Je me suis donc inscrite à un atelier de terre. Ma production semblant avoir quelque intérêt aux yeux de mon professeur, j’ai organisé une exposition de mes travaux pour laquelle j’ai utilisé des cageots vides de fruits et de légumes comme supports à mes œuvres“.

Quelle chaleur ! Ce serait agréable cette petite virée si je ne transpirais pas autant !
Je ne sais pas pourquoi j’ai mis ce costume ce matin. Pure laine, en plus ! J’avais oublié combien faire du vélo donnait chaud. Il faut dire que ça faisait bien longtemps que je n’avais pas pédalé. Vingt cinq ans, peut-être ! Mais comme on dit, ça ne s’oublie pas. Enfin, il était quand même temps que l’on s’arrête, je commence à avoir mal aux mollets.

Marcel et Mireille ont eu une bonne idée d’organiser cette journée de promenade.

C’est agréable de se détendre après toute une semaine enfermés dans l’usine. Et ils ont beaucoup insisté pour que je vienne. Ils voulaient que je rencontre leur belle-sœur. La femme du frère de Marcel. Enfin, sa veuve.

Cela fait déjà longtemps que Marcel me parle de Marie-Jeanne. Son mari est mort à la guerre après quatre années de mariage.. Elle est jeune pour être veuve. Sans enfants.

Je pense qu’ils ont quelque idée derrière la tête dont l’initiative revient probablement à Mireille. Voilà des mois qu’ils me disent tous les deux qu’à mon âge je devrais songer à trouver une épouse. Et comme ils n’arrêtent pas, l’un et l’autre, de me vanter les mérites de Marie-Jeanne, il ne faut pas être devin pour imaginer où ils veulent en venir.

Me marier ? Jusqu’à présent, c’est une idée à laquelle je n’ai jamais pensé avec sérieux. Une femme, des enfants, une belle-famille… Cela fait beaucoup de contraintes. Trop. Alors que le célibat offre un grand nombre d’avantages dont le moindre n’est pas la liberté de faire ce que je veux, quand je le veux.

Quelle épouse serait assez conciliante pour accepter les soirées et les virées entre hommes ? Sans compter que je ne me sens pas prêt pour la fidélité. Une seule femme ?

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :