Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  0.20 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Maupassant et la crémation
Auteur : Guy de Maupassant
Date de publication : 16/03/2008
isbn : 978-2-9534938-RT-7.003

Les fans de Guy de Maupassant apprécieront beaucoup ce texte, issu des archives familiales de Xavier Boissaye, relatant un fait réel à la description duquel l’auteur apporte tout son talent. Il s'agit de la toute première crémation ayant eu lieu en France, crémation qui était, à l'époque, interdite.

Ceux qui connaissent Etretat pourront se représenter le tableau décrit par Maupassant.
 

Remarques : Ce texte provient de documents familiaux appartenant à la famille Boissaye. Adolphe Boissaye, alors maire d'Etretat, est l'un des protagonistes de ce fait réel. L'article présenté ici par Xavier Boissaye fut rédigé, à l'époque, par Guy de Maupassant, présent lors des faits et donc témoin de la scène.

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Guy de Maupassant est originaire de la Seine Maritime. Il est né en 1850 au château de Miromesnil, à Tourville-sur-Arques. Il n'a jamais oublié ses origines normandes et l'on retrouve cet amour de sa région dans nombre de ses écrits. Il décrit avec bonheur la vie des paysans normands, de la petite bourgeoisie et aborde aussi les hallucinations de la folie. Poussé par Flaubert, il participa aux soirées de Médan en publiant Boule de Suif. Il est surtout pour connu pour ses contes et nouvelles (La Maison Tellier, Contes de la Bécasse), mais a aussi écrit des romans comme Bel Ami. On retrouve aussi certains articles signés de sa plume dans des journaux.

Atteints de troubles neurologiques, il mourut avant de sombrer complètement dans la démence en 1893.

En cette période où la télévision remet à l’honneur Guy de Maupassant, permettez-moi de vous faire découvrir cet article, qu’il écrivit en 1884 pour relater la première crémation en France, événement qui suscita de vives réactions à l’Assemblée puisque M. Casimir-Perier, alors député de la circonscription d’Etretat,fut le “promoteur et l’auteur de l’exposé des motifs d’une proposition de loi en faveur de la crémation facultative“.

Ainsi, ce fait réel ouvrit la porte à l’autorisation par l’Etat français de l’incinération comme mode de funérailles.

Pour la petite histoire, je dois vous rapporter ce fait: le maire d’Etretat, M. Adolphe Boissaye, mon aïeul, avait télégraphié au ministre une demande d’autorisation pour organiser cette cérémonie d’un genre particulier, totalement inédite dans notre pays, à l’époque. Tandis qu’il attendait une réponse, qui tardait à venir, on dressait le bûcher. La réponse du Ministre n’arrivant pas, le maire prit sur lui d’autoriser cette crémation, qui eut lieu de nuit, au grand soulagement des parents du mort.

A l’ouverture du télégraphe (en effet la communication à l’époque était un peu plus compliquée qu’aujourd’hui), à huit heures, la dépêche tomba: “INCINERATION ABSOLUMENT INTERDITE“. Il était trop tard !

Guy de Maupassant, alors présent à Etretat, put assister à la cérémonie et nous en narrer tous les détails. Je vous invite à lire très attentivement la conclusion qu’il en tira, et qui inspira nombre de ses contemporains pour défendre le projet de loi.

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :