Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue


  1,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Biologique horloge
Auteur : Sabrina de Matteo
Date de publication : 30/09/2010
isbn : 978-2-9534938-H-9.005

Ce billet d’humeur de Sabrina vous fait partager la consternation d’une jeune trentenaire, célibataire sans enfant, devant un monde organisé et codifié dans lequel elle a l’impression de ne pas tenir son rang.

Remarques : Billet d'humeur

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Anciennement professeur de langues, j’ai changé de métier il y a cinq ans et j’en suis ravie même si ce métier n’est pas simple, il est passionnant. Et, pour exprimer mes passions, défouler mes colères, extirper mes pensées, exhorter quelques démons, et surtout pour la passion de la Plume et l’adoration du remplissage de page blanche, j’écris. Des billets d’humeur, des chroniques, des nouvelles et des contes pour enfants. Lisez-moi, cela me fera plaisir, et surtout osez la critique, qu’elle soit bonne ou mauvaise, elle est toujours bonne à prendre.

Ces chroniques sont autant de morceaux de vie et d’envie, qui, je l’espère, éveilleront quelque chose en vous, une réaction, fut-elle la plus infime qui soit.

"Parce qu’une humeur change tous les quarts d’heure, au fil des idées, des senteurs, des émotions, il m’a fallu les coucher sur le papier, comme pour conjurer le sort ou ne rien oublier, ou tout simplement me défouler voire encore faire partager."

Plumement vôtre

Jeune maman, ayant pourtant dépassé la trentaine, j’essaie de concilier au mieux ma vie de famille et ma vie professionnelle, en femme moderne que j’entends être ! Je me partage donc entre ma petite famille basée en Normandie, mon job en région parisienne, ma famille et mes racines en région lyonnaise.

Mercredi matin, cabinet d’un médecin généraliste parmi tant d’autres en banlieue parisienne, le seul qui soit disponible en ces temps de pandémie grippale. Et «disponible» est un bien grand mot. Cela fait deux heures que je poireaute dans la salle d’attente, entre les deux enfants renifleurs d’une maman impatiente, un papi tousseur, une mamie qui a l’air en très grande forme et que j’imagine hypocondriaque, un homme d’affaires engoncé dans son costume trois pièces.
J’exècre ce lieu sans âme, où les patients ont l’air d’être des numéros, où la moquette rosâtre au goût douteux se décolle des murs. Il pleut dehors, comme souvent, et moi j’ai la goutte au nez. Charmante vision. Le ciel est gris, mon esprit aussi.
Le médecin me fait enfin signe, c’est mon tour. J’entre dans le cabinet.

Avant son examen, il remplit une fiche Bristol, signe de ce que je diagnostique comme son allergie à l’informatique. « A nouvelle patiente, nouvelle fiche », annonce-t-il. « Je ne sais pas si je dois me ravir de venir gonfler vos registres mais…», il me coupe alors la parole avec des questions médicales basiques auxquelles je réponds sans sourciller. Sans sourciller jusqu’à ce qu’il demande « des enfants ? ». Je lui réponds par la négative, juste « un chien et un poisson rouge, c’est déjà bien »...

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :