Vous avez 0 article dans votre panier   
Catalogue
Contact


  3,00 €

Téléchargement PDF ou EPUB






Cauchemars
Auteur : Cary Devilseyes
Date de publication : 1986
isbn : 978-2-9534938-Po-8.002

Que dire de ce recueil sinon que Cary semble passer des nuits bien agitées. C'est mouvementé, angoissant et... spécial. Mais nous, on aime ! Et nous ne sommes pas les seuls puisque certains de ces poèmes ont déjà été remarqués par des membres de jury.

Remarques : Poèmes de jeunesse de Cary, pour amateurs d'images fortes et étranges. Nous ne faisons figurer, dans les extraits que quelques poèmes, mais le recueil contient également des inédits tels que La bête blessée, solitude, étrangeté, veille, nuits noires...

Edité et distribué par Plume Service
8 rue du Général Despeaux – Malassise
60 390 La Neuville Garnier
et sur :
www.plume-direct.com

Inutile de chercher à savoir qui je suis. On prétend que ma personnalité est ambiguë et je ne contredirai pas. Pourtant, je suis d’un naturel plutôt gai et enjoué. Alors pourquoi ce besoin de vous entraîner dans mes cauchemars ? Qui sait ? Peut-être pour ne pas m’y enfermer seule.

J’aime écrire. Les mots glissent naturellement sous ma main et je ne les retiens pas que ce soit en prose ou sous forme poétique. Enfin poétique… si on aime les naufrages, les têtes coupées…

 

Vous avez un imaginaire développé ? Alors ne me lisez surtout pas à la tombée de la nuit, en atmosphère tamisée et feutrée, vous pourriez passer une nuit agitée. Mes univers sont ceux du quotidien pourtant, je vous assure. Mais, comment dire ? Il semblerait qu’à un moment donné, une distorsion particulière nous fasse basculer dans un monde parallèle, un tantinet chaotique…

 

 

Lutte

Flots déchaînés,
Qui attaquez et giflez
Les flancs meurtris
De la Terre enchaînée,
Contre vos assauts, aguerrie,
Pour la faire reculer
Vous usez d’armes déloyales
Envers cette ennemie royale
Qui vous cède lentement,
Dans un combat mortel.


Naufrage

La tempête, depuis longtemps
Faisait rage sur l’océan
Le navire, ballotté par les flots
Tentait de vains efforts
Pour rester hors de l’eau.
Les récifs, en renfort
Cernaient l’égaré
Prêts à le lacérer.

 

Rosette et Rosie 

Rosette et Rosy
Ne cessaient de rire
Aux passants, à la vie
Pour notre plaisir

 

Mais Rosette et Rosie
Ignoraient dans la vie
Qu’une bombe en pleine tête
Peut suffire à sa perte

 

Cauchemar

Têtes coupées,
Qui m’observez
De vos boîtes transparentes,
Figures grimaçantes,
Vision d’épouvante
A mon âme tremblante,
Vous m’appelez
Et m’attirez
De vos regards ardents,

Eclats incandescents.

Produits associés

Commentaires des internautes

Commentaires :